© PF/A - Pierrick Fromentin Architecte

Les baraques de Dakar

Une stratégie pour un bidonville.

Projet étudiant, ENSA-V, 2012.

Dakar / 2012

Préserver l’identité du quartier, permettre à ses habitants de conserver leurs habitudes de vie, sont les prémisses du projet. La réorganisation du quartier commence donc par une rationnalisation des cheminements existants. D’autres, orientés d’après les vents dominants, viennent les perturber et permettre une circulation de l’air au sein du quartier.
Ce sont ensuite les concessions elles-même qui prennent une forme de nature à provoquer l’entrée de l’air en leur sein. Les formes arrondies de chaque entrée, au delà de leur rôle symbolique de seuil, viennent chercher le vent dans la ruelle pour le ramener dans la cour de la concession.
De même, une quinconce dans les étages des concessions permet de rabattre le vent plus élevé et plus sain dans la cour. Un système d’écailles de tôles, que les habitants peuvent eux-même poser, constitue les murs des habitations et vient permettre par leur rotation, de choisir entre un espace intime ou plus ouvert sur la cour.​