© PF/A - Pierrick Fromentin Architecte

L'Effet Papillon

Concours Europan 13.

Avec B. Chamourat, K. Hemeryck, P.E Miny, J. Toguyeni, et C. Vanacker

Vernon / 2015

 Derrière le besoin de hiérarchie dans les différents développements à venir de la ville de Vernon, nous avons identifié la nécessité d’une cohérence globale à insuffler : d’une identité à faire naître. Les grandes lignes du futur de Vernon sont déjà écrites, nous choisissons donc de nous immiscer entre elles. Nous décidons d’agir exclusivement sur l’espace public, en voulant remettre l’humain au centre de sa construction. Ce sont les intersections qui vont guider notre projet.

Les intersections sont les lieux du choix dans la ville : simples croisements ou schémas complexes, elles cristallisent les problématiques que nous avons soulignées : comment permettre l’appropriation, comment dévier et orienter certains flux ?

Nous intervenons sur ce qui constituera bientôt le futur centre ville de Vernon, englobant la ZAC Fieschi, les berges aménagées, le centre historique, le pôle multimodal de la gare...

Notre stratégie se veut évolutive. Les transformations sur chaque intersection ne se font que par cycles courts, qui permettent des phases de tests et les réajustements nécessaires au fil du temps.

Au fur et à mesure, il se crée un maillage nouveau. Chaque intersection révèle un lieu, chaque groupe crée une tension entre elles.

Un maillage se crée, la ville prend peu à peu conscience d’elle-même.

C’est déjà un peu une identité qui se crée... dans l’acceptation d’une malléabilité nécessaire.